COMMENT SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT ?

9 mars 2016

 

zone de confort

Vous avez sûrement déjà entendu « il faut sortir de sa zone de confort, avoir le courage d’aller vers l’inconnue ». Et bien sans même avoir lu d’article ou de livre sur le sujet (moi, qui pourtant adore lire tout un tas de livres sur des sujets qui m’intéressent ou des sujets qui attisent ma curiosité), je suis en train de sortir de ma zone de confort!!!!! J’ai donc eu envie de partager avec vous ce moment de ma vie, car je pense que ça peut parler à beaucoup de personnes.

Une zone de confort c’est quoi ?

Une zone de confort, ce sont des habitudes, un train de vie, des activités, des comportements, des rituels, toutes ces choses qui vous sont familières. Pourquoi nous dit-on de sortir de ce petit cocon si agréable et si réconfortant ? je vous donne mon analyse personnelle de la question. Je pense que cette zone de confort nous obstrue la vue, nos sens, notre curiosité, notre façon de voir la vie et notre ouverture d’esprit. Cette zone nous freine à faire de nouvelles expériences. Mais pourquoi ?? la peur de l’inconnue y est pour beaucoup, mais je vous rassure, nous avons tous besoin de ce petit quota de peur, sinon nous ferions n’importe quoi. Par contre, il ne faut pas laisser notre peur diriger notre vie. Je suis justement en train de lire le nouvel ouvrage de Elisabeth Gilbert « Big Magic » où justement elle parle très bien du sujet. Je ferai d’ailleurs un petit article dessus une fois terminé. Donc pour revenir à la peur, il en faut. Ensuite, la deuxième raison qui nous freine à explorer nos envies c’est une question de confiance en soi je pense, mais qui à mon sens est associée à la peur. La peur de faire les mauvais choix, peur de pas bien faire, peur de pas être compétent, peur de se retrouver dans une situation que nous ne savons pas gérer, peur d’affronter l’inconnu. Sortir de sa zone de confort, ça peut être tant au niveau personnel que professionnel. Je pense réellement que la base de toute démarche pour sortir de sa zone de confort, c’est de croire en nous et en ce que l’on souhaite accomplir, changer ou améliorer.

Ca c’était pour ma petite analyse des raisons qui nous empêchent d’aller vers ceux à quoi nous aspirons. Vous en avez marre de votre boulot, il ne faut pas non plus tout claquer et démissionner sur un coup de tête. Il faut tout de même s’entretenir un instant avec « notre raison ». Je dis bien un instant, car notre raison est plutôt cool, elle va nous dire fait attention à cela et ça aussi. mais elle peut vite prendre du grade et imposer ses choix. Et là, vous vous retrouverez guidé par votre raison et plus votre coeur. Votre coeur est celui qui vous lance votre première réflexion, celui qui vous a dit j’en ai marre, je ne suis pas heureux comme ça. Il faut réussir à mettre sur la balance ce que vous dit votre coeur et votre raison.

En ce qui me concerne, pour être franche, je n’ai pas laissé la place à ma raison très longtemps. Je l’ai laissé s’exprimer un peu mais sans y prêter trop attention. Je pense que je n’avais pas envie qu’elle prenne le dessus. Je pense que mon coeur m’avait clairement fait comprendre que ce n’était plus possible. Le poids sur la balance était vite pesée. Sans doute ma zone de confort ne devait plus être si confortable que ça, car je suis en train d’en sortir sans trop de difficultés. Je vous mentirais en disant sans peur, car il y a toujours cette peur de l’inconnu, mais pour ma part elle ne prend pas le dessus sur mes émotions vis-à-vis de ce changement.

Bon je sens que vous avez envie de savoir de quelle situation je parle car elle semble facile. Je sais que j’aime bien écouter ou lire les histoires, les expériences de vie de personnes inconnues, on se retrouve souvent dans certaines de leurs situations et ça nous aide un peu je pense à se dire que d’autres personnes dans la même situation s’en sortent bien.

Ma zone de confort, comment j’en suis sorti ?

Pour dire quelques mots sur ma situation, comme vous avez pu le lire dans ma bio, je suis actuellement commerciale dans la distribution de boissons à Paris. J’ai eu il y a plus d’un an un accident assez grave en deux roues, un accident qui m’a laissé 3 mois alitée à l’hôpital, des longs mois de rééducations ont suivi et du coup arrêt de travail. j’ai repris le travail après ça en mi-temps pendant 6 mois et j’ai dû repasser au bloc opératoire il y 3 mois, ce qui signifie encore arrêtée.

Entre temps, j’ai commencé ce blog, j’ai créé WAKE UP, j’ai commencé une formation en coaching personnel et professionnel et je suis en train d’éditer un carnet. Vous vous dites certainement « waou c’est pas mal déjà tout ça ». Mais je ne retire pas encore de rémunération pour tout ça. Mon plan c’était de continuer mon travail à mi temps, le temps de vraiment lancer mon projet. Et lundi dernier est arrivé le moment où je devais reprendre le travail. Il m’a fallu une journée pour me dire que je ne pouvais pas, j’étais déjà partie loin de ce milieu, loin de ce travail et du coup plus aucune envie, plus de motivation. Vous apprendrez à me connaitre, mais pour moi, l’envie et la motivation sont primordiaux. Je ne peux pas avancer sur un chemin où je rencontre pas ces deux composants. Je dirais même, si ce chemin n’a pas été bâti avec ses deux composants. Donc le lendemain j’ai été voir mon responsable et je lui ai dit que je ne pouvais plus continuer avec eux. Je suis donc en pleine procédure de licenciement. Quand j’en parle à mon entourage j’ai le sourire, je suis contente de sortir de cette zone de confort. Je sais pas vraiment ce qui m’attend, mais j’aime bien l’aventure, alors j’y vais.

Pour le mot de la fin, ce que j’aimerais vous transmettre c’est que parfois cette zone de confort n’ai plus si confortable que ça. Oui, j’aurais eu la certitude d’avoir une paie à la fin du mois, d’avancer sur mon projet en même temps, mais je sais que je ne me serais pas senti bien, que je n’aurais pas été en accord avec mes valeurs. Sortir de sa zone de confort c’est bien, mais je pense qu’il faut réellement en ressentir le besoin et ça c’est votre coeur qui vous le dira…

Si vous souhaitez être inspiré par d’autres expériences de personnes qui sont passées par là, Alessia du blog Follow you inner light à réalisé une interview à ce sujet.

Si cet article vous parle, n’hésitez pas à commenter, je me ferais un plaisir de partager avec vous sur le sujet.

A très vite,

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply