Quand la vie nous fait prendre un autre chemin

30 octobre 2016

changement

« Pourquoi les personnes qui subissent un accident ou un évènement traumatisant changent-elles de vie ? »

Il est 6h du matin , je viens à peine d’ouvrir les yeux et j’ai eu une subite envie d’écrire. Peut-être parce que hier, on m’a de nouveau complimenté sur mon blog, ma manière d’écrire, les sujets que j’abordais. Petit aparté d’ailleurs, je suis toujours super étonnée quand je reçois ces compliments 🙂

Le titre de cet article est un peu particulier et son contenu aussi. Je vais vous parler de moi, ce que je ne fais pas souvent, vous remarquerez. Je ne vais pas parler de moi, uniquement pour parler de moi, mais pour faire passer un message, qui est aussi la genèse de « Happy life box ».

Il était une fois….

Il y a 2 ans et demi de ça, un matin pluvieux, je commençais une de mes journées de commerciale. Je roulais tranquillement en scooter dans Paris et la vie à décidé que ce ne serait pas une journée comme les autres… Devant moi se trouvait un chauffeur de camion, qui par manque d’attention surement, dévia sur ma voie sans me voir… Ce fut le début d’un long parcours du combattant  …

Je vais vous passer les détails de la chute, des pompiers, samu, ketamine etc….

Je suis arrivée avec le samu à l’hôpital. Je suis prise en charge directement par un chirurgien, direction salle d’opération. Au réveil m’a mère et ma meilleure amie étaient présentes. Je délirais un peu pars l’anesthésie. Je ne savais pas vraiment qu’elles avaient été mes blessures. Mon intuition a surement pris la parole. Je me tourne vers ma mère, « Tu sais, moi pas fauteuil roulant » …..

Les premiers jours restent flous dans mes souvenirs, dus aux différents antalgiques.

Bilan des dégâts:

  • Fracture du sacrum (bassin)
  • Fracture du cotyle (anche)
  • Fracture du pied gauche
  • Fracture de vertèbre dans le dos
  • Fracture de la clavicule
  • Syndrome de la queue de cheval (les nerfs en-dessous de la moelle épinière: jambe gauche et vessie hors service)

Les 3 mois les plus relaxants de ma vie

Je suis restée hospitalisé 3 mois, à la fois dans un hôpital et dans une clinique par la suite. (Je me suis fait plaisir j’avais pris la chambre 5 étoiles 🙂 ) J’ai été alité 45 jours  (interdiction de m’assoir, de me mettre sur le côté où toutes autres positions qu’allongée sur le dos), Pas évident tous les jours. Les 45 jours suivants, je pouvais m’asseoir, mais toujours interdiction de me mettre debout.

Trois mois d’hôpital que j’ai vécu super bien. Oui, je sais ça parait étrange d’entendre ça…. Je lisais, j’ai d’ailleurs fait une boulimie de livre, je pense. J’ouvrais les yeux le matin, je lisais jusqu’au soir presque (à peu près 15 livres lus en 3 mois ). Je me suis mis à apprendre l’espagnol, j’ai appris à tricoter (j’ai fait une super écharpe et un petit ensemble pour une amie qui venait d’accoucher). J’ai aussi commencé à m’intéresser aux cosmétiques naturelles. Enfin un tas de choses qu’on a jamais le temps de faire en faite.

J’avais souvent de la visite, j’étais toujours souriante, je me suis jamais plainte de quoi que soit. Je m’étais mis dans une petite bulle toute cosy et confortable où j’y été bien.

Trois mois plus tard, je sors de la clinique pour rejoindre mon appartement en béquille quand même, il voulait me donner un fauteuil roulant, mais la flemme 🙂

Rééducation, que je suis encore aujourd’hui avec une kiné. S’en est suivi une année, que je qualifierais de débauche dans ma vie. Vous savez, celle que l’on appel aussi « sex, drogue et rave party ». J’étais un peu hors du temps pendant cette période, je me suis coupée de l’extérieur et de mon corps aussi. J’ai poussé mon corps hors de ces limites, je ne l’écoutais plus du tout.

Une seconde opération 1 an et demis plus tard et ce blog est née…

 

Pourquoi les personnes qui subissent un accident, changent-elles de vie?

Tout le monde se demandent, mais pourquoi les personnes qui subissent un accident changent-elles de vie du jour au lendemain. On m’a souvent posé la question « et alors ça t’a changé, tu ne vois plus la vie de la même manière ? » J’ai toujours répondu, « non, je suis toujours pareil, rien n’a changé spécialement ».

Aujourd’hui, ça fait 2 ans et demi que cet accident s’est passé et je commence tout juste à comprendre certaines choses. Je commence tout juste ce chemin de changement intérieur, où du moins à en prendre conscience.

J’ai envie de vous répondre à cette question « Pourquoi les personnes qui subissent un accident, changent-elles de vie ? » Quand j’ai eu l’idée de la Happy life box, j’avais envis de partager ce message:

Pourquoi attendre qu’il nous arrive un évènement grave pour se poser des questions, pour prendre sa vie en main, pour se construire une vie épanouie. Je souhaitais à travers cette box apporter aux personnes un petit pas chaques jours vers ce jardin d’éden : une vie heureuse et épanouie.

Mais à ce niveau-là, je n’avais toujours pas répondu à cette question en faite. Pourquoi faut-il attendre ce p***** d’accident dans une vie. J’ai enfin la réponse.

La vie, dieu, l’univers, (vous l’appellerez comme vous le souhaitez), met sur notre chemin ces évènements pour nous faire comprendre des choses, nous faire agir, nous montrer que nous ne sommes pas sur le bon chemin. Des choses essentielles à notre épanouissement, dont nous n’aurons pas pu prendre conscience sans cet évènement. Pour certaines personnes c’est des incidents plus ou moins grave qui leur arrivent. Vous me direz, mais pourquoi certaines personnes ont ce déclic avec des incidents beaucoup plus graves et d’autre moins graves.

La vie nous connaît. Elle a su pour ma part, qu’une fracture de genoux, une séparation ou une simple conversation par exemple ne m’aurait pas fait ce déclic. La vie nous met au défi, mais elle sait qu’elle a gagné d’avance. Elle sait ce qu’elle fait. Je suis convaincu que rien n’arrive par hasard, que ce soit un accident, une rencontre, une discussion, peu importe. Le plus important, c’est d’être présent à ce qui nous arrive. Pour ma part, j’ai fait l’autruche pendant deux ans et demi sur tout ce qui m’est arrivé et sur tout ce qui m’est arrivé dans ma vie d’ailleurs. Je commence aujourd’hui à prendre conscience, à être présente, à m’écouter. J’ai envie de dire, mieux vaut tard que jamais. Je peux répondre aujourd’hui différemment à cette question que l’on m’a tant posé « Est-ce que ça t’a changé » et je réponds « oui, complètement !!!, parce que:

  • Séparation avec la personne avec qui je vivais
  • J’ai quitté mon travail de commercial, qui me plaisait pourtant avant mon accident
  • J’ai créé un blog de développement personnel
  • J’ai conçu un journal de bord/agenda (qui arrive bientôt d’ailleurs)
  • J’ai suivi une formation de 6 mois de coaching personnel et professionnel
  • J’ai commencer une thérapie, qui m’aide énormément vers ce chemin de changement intérieur (oui ça suffit d’avoir honte de dire que l’on va voir un psy, ça ferait du bien à tout le monde d’ailleurs je pense. Ce n’est que mon avis :))
  • Je débute ce chemin de reconnexion à moi et à ce qui m’entoure , d’introspection
  • Je lance mon entreprise, avec ce super projet « Happy life box »
  • J’évolue dans un nouvel univers bienveillant, reconnaissant, positif
  • Je prend conscience de mes schémas de pensées ancrés en moi depuis longtemps. Car comme je disais dans cet article, pour aller vers un changement, il nous faut prendre conscience de nos schémas de pensées actuelles.

Je prends enfin conscience du chemin que j’ai parcouru depuis cet accident et surtout que je continue à suivre.

Ma première leçon de vie que je souhaite partager avec vous, c’est oui il nous faut souvent un petit ou grand déclic pour se retrouver et être heureux. Mais on peut aussi ne pas l’attendre et faire un petit pas chaque jour, sans avoir besoin d’un énorme chamboulement ou renversement, pour aller vers ce jardin d’éden. C’est ce que je souhaite apporter avec la Happy Life box, c’est la genèse de ce projet.

 

Ha oui j’ai quand même oublié de vous dire: aujourd’hui je me porte bien 🙂

Si vous vous demandez comment j’ai fait, mon secret je pense a été de ne jamais me plaindre, d’être souriante, de prendre les choses comme elles venaient, de pas les subir, mais les vivre. J’ai pris ce temps que la vie m’a donné et je l’ai utilisé pour faire des choses qui me faisaient plaisir. J’ai pris conscience des deux grandes forces que la vie m’a donné, ne jamais dramatiser les évènements et la résilience…

A bientôt,

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply